Le photovoltaïque comme solution de financement de rénovation de toiture

Le photovoltaïque comme solution de financement de rénovation de toiture

Implantée à Brazey-en-Plaine depuis 1988, la société Curé Emballages, spécialisée dans le recyclage et la fabrication de palettes en bois, a fait appel à O’SiToiT pour rénover sa toiture vieillissante et amiantée.

Fin 2011, Yves Curé, gérant de Curé Emballages, rencontre Bruce Febvret, dirigeant de la société O’SiToiT. Sa demande ? Rénover sa toiture en fibrociment amianté afin d’assainir ses bâtiments.
Datant des années 80, l’usine de Curé Emballages, située en plein coeur de la Côte d’Or, a été construite à une époque où l’amiante était une solution d’isolation adoptée dans de nombreux travaux de toiture.
Aujourd’hui, beaucoup de sociétés se retrouvent face à cette même problématique : un toit vieillissant à rénover mais surtout à désamianter. Une intervention très coûteuse.



Deux challenges, une solution

Quoi de mieux pour cet entrepreneur dans le domaine de l’environnement que le photovoltaïque pour financer cette rénovation ? Après une étude poussée de la situation de la société Curé Emballages, c’est acté : l’ensemble de la toiture du bâtiment sera recouvert de panneaux photovoltaïques. « Nous étions face à deux questions : comment assainir une toiture et comment entrer dans la transition énergétique ? Finalement, les deux challenges s’autoalimentent et on en déduit une seule et même solution », explique Bruce Febvret.

En tant qu’assistant à maîtrise d’ouvrage, O’SiToiT a apporté son savoir-faire afin d’organiser les travaux dans les meilleures conditions : faire le lien entre les différentes partie-prenantes, maîtriser le coût de cette intervention, mais aussi respecter les délais. Le principal enjeu pour cette entreprise en logistique ? Maintenir la production durant les travaux, afin de répondre à une contrainte forte de flux tendus.



Les différentes partie-prenantes de ce chantier :

  • Curé Emballages, maître d'ouvrage.
  • O'SiToiT, assistant à maîtrise d'ouvrage et installateur photovoltaïque.
  • Samedi Etanchéité, en charge du désamiantage.
  • Develet Frères, en charge de la recouverture des toits en bacacier.
  • Mirot, en charge de la construction du local onduleur, juxtaposé au bâtiment, et des VRD.
  • Enedis, responsable du raccordement des unités de production au réseau électricité.
  • EDF Obligation d'Achat, pour le rachat du courant produit par la centrale.
  • Caisse d'Epargne, pour le financement de l'opération.
  • Dekra, bureau de contrôle en charge des vérifications d'usage.



Financer la réfection de la toiture avec le photovoltaïque

Au total, pour Curé Emballages, ce sera 7 semaines de chantier, depuis le début du désamiantage jusqu’au raccordement au réseau, pour 2 000 m² de toiture à reprendre. La centrale produit aujourd’hui en moyenne 210 000 kilowattheures par an, avec des panneaux photovoltaïques d’une puissance de 204 kilowatt crêtes, répartis sur les deux pans de la toiture. L’objectif est atteint : les ressources générées par le photovoltaïque permettent de couvrir le coût de la réfection de la toiture.



Pour évaluer la rentabilité d'un tel projet, plusieurs paramètres sont à prendre en compte :

  • L'exposition de la toiture
  • La distance de raccordement au réseau public d'électricité
  • Une étude technique du bâtiment doit être réalisée pour juger la capacité de la structure à recevoir le poids des panneaux
  • La possibilité de fermer le site lors du désamiantage. Dans le cas contraire, cela implique des précautions supplémentaires afin de limiter l'exposition des employés au danger de l'amiante.



Une valeur patrimoniale retrouvée

Les bénéfices de cette opération pour Curé Emballages sont multiples. La valeur patrimoniale du bâtiment, jusqu’alors mise à mal par la présence d’une toiture amiantée, s’est trouvée augmentée par cette rénovation. Le confort thermique du bâtiment s’est également amélioré : la présence de panneaux photovoltaïques par-dessus la toiture en bacacier permet de créer un écran au soleil et de limiter la surchauffe de la structure en été.

Cette centrale photovoltaïque représente désormais une belle vitrine pour la société Curé Emballages, qui met en avant ses valeurs environnementales et son caractère précurseur.